Une étude observationnelle étasunienne vient d’être publiée en ligne dans Kidney International, menée sur les patients hospitalisés pour covid-19, entre le 1er mars et le 5 avril 2020 dans les hôpitaux de New-York, elle porte sur le risque d’insuffisance rénale aiguë provoquée par covid-19. Ont été exclus les patients âgés de moins de 18 ans, ceux atteints d’une insuffisance rénale chronique terminale ou les bénéficiaires d’une transplantation rénale.

Elle montre, sur les les 5 449 patients inclus dans l’étude, une haute prévalence de l’insuffisance rénale aiguë chez les patients en insuffisance respiratoire : 36,6% d’entre-eux ont développé une insuffisance rénale aiguë à différents stades, une large majorité d’entre-eux (89,7%) étant sous ventilation assistée, alors que l’insuffisance rénale aiguë n’a touché que 21,7% des patients qui n’avaient pas été placés sous ventilation assistée.

Le résultat est plutôt sombre puisque plus d’un peu plus d’un tiers (35%) des patients ayant présenté cette double insuffisance aiguë sont décédés. Cependant 26% de ces patients ont pu quitter l’unité de soins intensifs, alors qu’a la date à laquelle l’article à été rédigé (publié 13 mai) 39% de ces patients y étaient encore hospitalisés.

L’étude indique aussi que les facteurs de risques de l’insuffisance rénale aiguë en cas de covid-19 sont multiples, sans surprise pour plusieurs d’entre-eux : maladies cardio-vasculaires, hypertension artérielle, diabète et bien sur le grand âge.

Voici le lien permettant de consulter cette étude (en anglais) :

https://www.kidney-international.org/article/S0085-2538(20)30532-9/fulltext

Share This